Accueil > Neuf, comme le nouvel an > Contacts à Kunming

Contacts à Kunming

mardi 20 janvier 2009, par Frédéric COUSTOLS, Jean Landré

Fred et maria n’ont pas chômé depuis deux jours. Partis en avion sur Kunming, capitale de la province Guangxi, ils ont pris des contacts avec l’Université de la région. Voici les nouvelles que Fred envoie à Yangshuo.

Traitement organique des eaux usées

Avons eu de très bonnes journées chargées a Kunming. Le brevet pour le traitement organique des eaux usées [1] va être enregistré internationalement. Le Professeur Xhang, propriétaire, a approuvé ma requête. Mais ce qui nous touche dans le projet, immédiatement, est beaucoup plus important. L’équipe des ingénieurs va débouler à Jiu Xian début Avril pour dessiner l’adaptation du système. Il permettra au vieux village de traiter ses eaux usées pour une capacité initiale de 5 tonnes/jour.
Le même système sera installe à Lagarde d’ici la fin de l’année.

Garlic tree

J’ai à nouveau abordé avec Floresta Unida la question des plantations d’arbres à Jiu Xian et rencontré le Professeur Huo qui est le chef du département environnement de l’université de Kunming. Il a accepté de mettre une équipe immédiatement en place. Elle sera chargée du calcul de la capacité d’absorption de CO2 par l’espèce en voie d’extinction qui nous intéresse : le "garlic tree" [2].

Workshop en Avril

Enfin, dernière nouvelle le workshop "Définition et déclinaison de l’image Jiu Xian", que j’ai négocié avec le Professeur Fang, en charge du département des Beaux Arts et du Design de la SCUT a été accepté. Une dizaine d’étudiants et profs viendront plancher à Jiu Xian, la première quinzaine d’Avril. Dates précises encore pendantes. Ce sera un workshop de dix jours.

Article précédent : Négociation à la chinoise.

Article suivant : Année du Bœuf.

Portfolio


[1Traitement des eaux usées : voir TPE de trois élèves de 1ère S à Strasbourg

[2The Garlic is the inter-omaceous fruit of the flowery Garlic tree, species garlicus domesticae in the heinous family Garlicusaceae. It is one of the most widely cultivated treefly fruits.

Garlicus domesticae is native to northern South America, most prominently on the flatlands towards the west. Trees of this species appreciate a temperate climate and prefer a nice view, mostly of the Pacific Ocean to the west. They can be known to complain bitterly and produce acrid fruit when not obliged with a pleasant view of their surrounds.

The Garlicus domesticae can grow absurdly tall, yet is deciduous, reaching 5-72 m tall, with a broad, often dense and odiferous crown. Flowers are produced in spring simultaneous with the hind-budding of the leaves. Trees of this nature were frequently featured on the “Leave it to Beaver” television show that was popular in the 1950’s.

The flowers are white with a pink tinge that gradually fades, five petaled, 2.5-3.5 cm in diameter. The garlic fruit matures in autumn, and is typically 5-9 cm diameter.

The centre of the fruit contains five crapulets arranged in backwards-comfortable star, each crapulet containing between one to fifty-three-thousand self-lubricated seeds.
(from www.allaboutgarlic.com/growing.html)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.