Accueil > Cure de paysage > Le Tao

Le Tao

samedi 13 décembre 2008, par Jean Landré

Comment représenter graphiquement la philosophie du Tao ?

Parmi les 1001 idées qui jaillissent chaque jour, arrêtons-nous quelques instants sur la suivante : la traversée d’une caverne située sur le versant surplombant le Parc. Le Tao, l’une des philosophies orientales, pourrait ainsi inspirer les visiteurs si le parcours de randonnée jouait sur l’opposition entre la luminosité extérieure et le noir soudain de la grotte.

Le concept chinois du Yin et du Yang date de 3000 ans.

En grandissant à l’intérieur de l’œuf, Pankou sépara la terre et le ciel, le masculin et le féminin, l’humide et le sec, la lumière et l’obscurité, le Yin et le Yang qui, à l’origine, étaient intimement mélangés dans l’œuf.
Pour les Chinois, il existe une force positive "Yang", et une force contraire, négative "Yin".

Ces deux forces agissent constamment l’une sur l’autre, en s’attirant et se repoussant continuellement. Lorsque l’une croît, l’autre décroît dans les mêmes proportions. Ce sont les interactions infinies entre le Yang et le Yin qui donnent naissance à l’Univers et génèrent l’Énergie Cosmique.

Une leçon de Tao

Le Tao interpelle Fred en permanence sous divers aspects. Il souhaite extraire une pensée du maître Lao-Tseu à l’intention de Markus. Le spécialiste allemand du bambou vient en effet, suite au workshop impromptu, de lui envoyer un mèl un peu laconique reprochant à l’équipe d’avoir déplacé l’emplacement du Musée sans son accord. « Il faut lire entre les lignes », commente Frédéric. Droits d’auteur ?... pour un schéma de musée ne tenant pas compte du cahier des charges et dont les éléments conceptuels étaient limités à une boite de 200 m²

avec couverture inversée, écoulement central des eaux, apport de lumière naturelle via canal d’évacuation des eaux, murs d’adobe et cage à livre centrale du bâtiment qu’il avait localisée au pied du pin de sucre à un très mauvais endroit, provocant un grand inconfort visuel. Comment, subitement, Markus peut-il après trois jours passés avec l’équipe (qui l’a beaucoup apprécié),

peut-il exiger une totale privation de libertés et annuler par son comportement tout son apport positif. Le projet est développé par les étudiants de la SCUT avec DaST, depuis deux ans et il est hors de question qu’ils perdent leur autonomie. Fred doit lui répondre avec un trait d’humour et de philosophie [1].

La vie, la mort.

On ne trouve pas de cimetières dans les villages de la région. Lors de la randonnée, quelques amas de pierres semblent surveiller la vallée. Ce sont des tombes. Le décès fait l’objet d’une cérémonie qui dure une demi-journée. C’est un homme extérieur au village qui choisit le lieu d’inhumation. Sujet difficile à aborder, mais à ‘creuser’ !

Article précédent : Nouvelles perspectives.

Article suivant : Chassé-croisé


[1Extrait du Tao concerné : Therefore the Master acts without doing anything and teaches without saying anything.
Things arise and she lets them come ; things disappear and she lets them go.
She has but does not possess, acts but doesn’t expect.
When her work is done, she forgets it. That is why it lasts forever.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.