Accueil > Blog Asie > Bali, 1eres impressions

Bali, 1eres impressions

jeudi 21 février 2008, par Alain LAURENS, Dominique Landre, Dominique LAURENS, Jean Landré

changement de repères

Aéroport de BKK, les Landré s’apprêtent a changer tous leurs repères. Ils resteront paumes quelques jours pour différentes raisons : 1h de changement horaire, 2h d’avion, 2h d’escale a Bornéo, 2h d’avion encore pour arriver enfin a Bali, vers 2h du matin. Pas un chat. Les formalités sont rapides. Le taxi se fait tirer l’oreille pour rejoindre l’hôtel réservé par les Laurens (Sus Cottage). En fait il y a deux ’Sus Cottage’ - Kuta. Évidemment, ils débarquent dans le mauvais. Les noms de Laurens ou Landré sont inconnus. Heureusement, il reste des chambres. Dodo !

retrouvailles

Réveil tardif. La réception transmet un message en provenance de ’Sus Cottage I’. Ah bon ! les voyageurs étaient arrivés a ’Sus Cottage II’. Les amis se retrouvent enfin pour partager les scrambled eggs. Ils font le point sur leurs aventures et préparent des plans sur la comète. Ils déjeuneront chez le Suisse, feront la sieste (ouf) et regarderont le soleil se coucher sur la plage de Kuta.

Surfers a Kuta

Le groupe d’amis a bien fait de jeter un coup d’œil aux vagues mythiques de Bali et au soleil couchant car le spectacle ne se reproduira pas avant 8 jours. Eh oui, le soleil ne s’est pas couche pendant une semaine. Il a plu a cette heure la !

art balinais

Jean, grand argentier du couple Landre n’a pas encore retrouve ses repères, surtout dans les billets de Roupies, si sales qu’on ne voit plus la couleur. Les factures frisent le million. C’est très impressionnant, mais pas cher. La seconde journée, les deux couples louent un taxi (s’écrit Taksi) et passent la journée a Ubud, la grande ville au centre de l’île. La végétation est luxuriante, les terrasses pour la culture du riz très photogéniques, l’art d’aéroport omni présent, les temples nombreux. [1]

Les déesses balinaises

Peinture, sculptures sur bois ou sur pierre volcanique, l’art balinais est omni présent à Ubud. Sur le chemin, le taximan fait une étape pour que ses clients applaudissent un Barong. Il s’agit d’un spectacle de danse qui symbolise le conflit entre le Bien et le Mal.

Kuta suite


[1La rédaction invite le lecteur a se reporter sur Google pour avoir de plus amples renseignements sur tout l’aspect touristique.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.