Accueil > Blog Vietnam > Le coup de bambou.

Le coup de bambou.

vendredi 6 février 2015, par Jean Landré, Martine NGUYEN VAN TAN

Dominique et Jean, même combat.

Sur la jonque que nous avions louée, Jean s’est râpé le tibia sur un transat’. Quel maladroit ! Quand à Dominique elle guérit tout doucement de ses morsures de chien à Hanoï. Tous les deux laissent sécher leurs blessures en remontant la jambière du jean. Comme ça ne fait pas très "class", les copines leur demandent de baisser leur pantalon. Et puis quoi ?… Tout le monde éclate de rire.

Achat pour le Thêt.

Quatre heures de voiture nous séparent de Ninh Binh, lieu de la ”Baie de Ha Long terrestre”. La route est sans grand intérêt. Le revêtement est correct mais nous doublons de nombreux camions qui soulèvent la ”pétoche” de certaines passagères. Pendant un temps, elle longe la voie (unique) de chemin de fer qui nous conduira dans quelques jours à Hué. C’est la seule voie ferrée, construite par les français qui parcoure tout le pays de Saïgon à Lao Caï.

Kumquats pour le Têt.

Le Nouvel An ou Têt se rapproche. On croise de nombreux transports d’arbres décoratifs : des pêchers en fleurs et de orangers, pleins de petites oranges (Kum Quats). Nous sommes dans la région où sont cultivés ces orangers. Martine demande au chauffeur de stopper près d’une plantation pour acheter un petit arbre à offrir à Mimi.

Nippes en bambou.

Huy Huy, notre guide a un très beau tee-shirt en bambou. Jean ignorait qu’il existait des tissus en fibre de bambou. Huy Huy nous propose de nous arrêter à la boutique de Tam Coc que les trois filles dévalisent. La qualité est belle et pour le prix, ce n’est pas le ”coup de bambou”. Ce n’est pas assez pour Josette qui tente de payer ses achats avec sa carte vitale.

Installation à l’hôtel Nam Hoa avec vue panoramique sur la ville et les montagnes karstiques. Visite guidée de petites ruelles labyrinthiques, aux maisons paisibles. Certains habitants proposent avec gentillesse d’entrer dans leur humble demeure. On est étonné d’entendre ”bonjour” en français. Le guide nous explique qu’ils ont appris quelques mots en ramant pour les touristes.

Canard grillé

Dans la rue nous voyons une rôtisserie de canards. On en a vu une centaine défiler en troupeau sur la route. On admire les brochettes sur lesquelles les canards aplatis rôtissent ; ça sent bon. Coup de fil du guide à l’hôtel-restaurant. Cela sera notre menu du soir.
Miam-miam !
Article précédent : La baie de Ha Long.
Article suivant : Baie de Ha Long terrestre.

Portfolio

Messages

  • C’est tout simplement merveilleux, par l’intermédiaire de vos photos, je retrouve l’ambiance de l’Asie du Sud- Est où j’ai vécu de 1973 à 1976 avec Pascal et notre fils François, plus exactement au Laos. Quelle nostalgie et que de bons souvenirs.....

  • Merci à tous les deux pour ce magnifique voyage que nous suivons au quotidien avec vous. Vous êtes beaux tous les 2 au milieu des pruniers !

    Félicitations pour la qualité du blog. Vous êtes de vrais pros !!

    Bonne continuation. Prenez soin de vous.( Ici on est en pleine épidémie de grippe)

  • Merci de ces belles photos .......
    c’est un vrai plaisir de vous suivre par
    ce blog ....
    A bientôt ....
    AL1

  • La photo avec le troupeau de canards est tres poetique.... je me demande si, a part le canard laque .... ils ne font pas du foie gras via la France ? Ce qui ne m’etonnerait pas du tout vu le bas prix actuel de cette denree si appreciee chez nous. Surtiut lorsque la provenance n’est pas indiquee sur le paquet ! Hahaha !

    Le petit arbre de kum kates sur le velo fait aussi une photo tres originale ...
    Il parait que ces fruits sont pleins de vitamine C aussi il ne faut pas vous en priver... meme degustes avec la peau, c’est delicieux.

  • Je t’avais dis Jean que tu avais fait une erreur en écrivant "le thêt" qui veut dire "régaler quelqu’un" et non premier de l’an vietnamien Têt.

    C’est un ami eurasien qui m’a écrit, étonné que j’ai pu cautionner cela. Si tu peux encore corriger, alors !!!!!!

  • Josette, toujours très informée, me signale que le mot Thêt (qui s’écrit plus souvent Têt, c’est plus simple), veut dire "régaler quelqu’un" et non premier de l’an vietnamien.
    Dont acte. Merci Josette.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.